Associations membres

Les pays membres du FEMPS

Autriche

L’histoire du ski autrichien est liée à l’histoire de la culture et de l’économie autrichiennes. En Autriche, le ski alpin est sans conteste le sport qui a le plus contribué à l’essor économique du pays. Les moniteurs de ski, – les ambassadeurs en blanc de l’Autriche-, ont exercé et exercent encore aujourd’hui leur métier dans le monde entier, contribuant ainsi à faire connaître la culture et la beauté des montagnes autrichiennes. L’histoire du ski dans notre pays a été marquée surtout par les pionniers qu’étaient, entre autres, Max Kleinoscheg, Franz Reisch, Mathias Zdarsky, Oberst Bilgeri, Hannes Schneider, Toni Seelos, Prof. Stefan Kruckenhauser und Prof. Franz Hoppichler. C’est grâce à eux que dès le début du ski alpin, des programmes d’enseignement uniformes ont pu être mis en place.  

Au cours des dernières années, les écoles de ski se sont profondément modifiées sous l’influence du développement du ski. Le ski est devenu le sport de neige. Désormais, dans les écoles de ski autrichiennes, le snowboard, le ski de fond, le télémark, le ski de randonnée ainsi que d’autres nouveaux sports à la mode jouent un rôle important au-delà du seul ski alpin. Richard Walter, le président de la fédération autrichienne des écoles de ski a préparé et mis en œuvre le passage du ski au sport de neige en introduisant pour la première fois en 2007 le programme d’enseignement multisport intitulé « Snowsport Austria – l’école de ski autrichienne ».  

En Autriche, les écoles de ski sont régies par la loi. L’enseignement rémunéré du ski ne peut être pratiqué que dans le cadre d’écoles de ski agréées („Skischulvorbehalt, privilège réservé aux écoles de ski“) ou par des moniteurs de ski titulaires d’une licence. Ceci s’applique également pour les moniteurs de sport de neige, qui possèdent le diplôme du plus haut niveau en Autriche (Diplomskilehrer, professeur de ski diplômé). Pour exploiter une école de ski, ou pour exercer de manière autonome le métier de moniteur de sport de neige, d’autres formations supplémentaires sont nécessaires, comme celles de „Skiführerausbildung, formation de guide de ski“, ou „Unternehmerprüfung“ (examen d’entrepreneur), entre autres. 

Les règles concernant la formation des moniteurs de sport de neige sont inscrites dans les lois sur les écoles de ski des différents „Bundesländer„ autrichiens. Le niveau le plus élevé dans la formation des moniteurs de ski en Autriche est la „Diplomskilehrerausbildung“, formation de professeur de ski diplômé. Les gouvernements des Land et le gouvernement fédéral se sont mis d’accord pour que cette formation „Diplomskilehrerausbildung“ („formation d’Etat de professeur de ski diplômé“) soit dispensée par la „Bundessportakademie“, Académie fédérale des sports d’Innsbruck en partenariat avec la fédération autrichienne des écoles de ski (ÖSSV). 

La fédération autrichienne des écoles de ski, en tant qu’organisme directeur des associations des moniteurs de ski des différents Länder, est chargée des missions suivantes :

  • Représentation des intérêts des associations de moniteurs de ski des Länder, de même que des écoles de ski et des moniteurs de sport de neige, pour toutes les affaires générales qui concernent les moniteurs de ski professionnels en Autriche, vis à vis du gouvernement fédéral mais aussi de l’Union européenne. 
  • Rédaction des programmes d’enseignement pour la formation des moniteurs de sport de neige et ses évolutions (programme d’enseignement („Snowsport Austria – L’école de ski autrichienne“).
  • Représentation et promotion de la coopération avec les fédérations internationales sectorielles et les fédérations des moniteurs de ski, de même qu’avec les groupes d’intérêts nationaux dans le tourisme hivernal. 
  • Représentation de la fédération européenne des moniteurs de ski professionnels. 
  • Mise à disposition des formateurs et des référents de formation pour la „Diplomskilehrerausbildung“ (formation des professeurs de ski diplômés)
  • Réalisation des épreuves techniques CTT ainsi que des épreuves de sécurité CTT pour le compte des gouvernements des Länder et du gouvernement fédéral. 

La Fédération autrichienne des écoles de ski (ÖSSV) représente un total de plus de 600 écoles de ski et plus de 18 000 moniteurs et monitrices de sports de neige.

France

L’encadrement législatif de la profession de moniteur de ski date de 1940, bien avant que l’exercice des autres professions sportives ne soient réglementé. Aujourd’hui la formation en est coordonnée par le Ministère des Sports et confiée à l’Ecole Nationale des Sports de Montagne, établissement unique de formation dans le domaine des sports de montagne. Ce « moule unique» est le meilleur garant d’une formation harmonisée de l’ensemble des moniteurs de ski qui exercent partout  en France.

Le Syndicat National des Moniteurs du Ski Français est créé en 1945 marquant le début d’une longue épopée qui a su s’adapter aux évolutions sociétales tout en restant fidèle aux valeurs fortes de responsabilité et de solidarité qui ont présidé à sa création. 

Sa mission intègre plusieurs facettes :

  • défense et promotion des intérêts individuels et collectifs de ses adhérents
  • promotion et développement de la pratique du ski et de ses activités dérivées
  • garantie d’un enseignement de qualité pour tous les niveaux dans l’ensemble des stations de ski françaises par le développement et la mise en pratique d’une pédagogie spécifique (la méthode du ski français)

Il fédère des écoles de ski sous la dénomination Écoles du Ski Français (ESF) *, principal regroupement d’écoles de ski en France et dans le monde.

L’enseignement du ski en France se réalise à plus de 90 % sous l’enseigne de l’Ecole du Ski Français.

Les Ecoles du Ski Français représentent aujourd’hui :

  • 250 écoles de ski, réparties dans tous les massifs français,
  • 17 000 moniteurs exerçant sous un statut de travailleur indépendant

Sur le plan européen, la forte implication du Syndicat National des Moniteurs du Ski Français a permis la mise en place des dispositifs organisant la libre circulation des professionnels.

Avec l’aval des autorités françaises, aux côtés d’organisations professionnelles d’autres Etats membres et sous l’égide de la Commission européenne, un long travail de concertation a été engagé et élargi à l’ensemble des Etats, aboutissant à l’adoption des deux standards communs considérés comme les minima techniques garantissant la sécurité des pratiquants, assortis du plus haut niveau de qualification de chaque pays permettant l’exercice plénier de la profession : CTT technique et CTT sécurité.

Italie

Presidente: Beppe Cuc
Vicepresidente vicario: Marco Del Zotto
Vicepresidente: Francesco Di Donato
Via Luigi Razza, 3 -v20124 Milano (Italia)
Phone: +39 02-66983997

© FEMPS.
Site développé par On Air Communication

Mentions légales